jeudi 18 août 2011

Mon 1er Ftour / My first Iftar

Depuis quelques semaines le Ramadan a commencé. Dans la religion musulmane, la période du jeûne pendant le Ramadan est particulièrement longue. Pendant un mois, tout Musulman s’abstient de manger, de boire, de fumer, du lever au coucher du soleil. Cette année ça tombe pendant le mois d’aout, en pleine saison estival. Les journées sont chaudes et longues.

Mais tout d’abords, c’est quoi exactement le Ramadan ? Le jeûne du mois de Ramadan est le quatrième des cinq piliers de l’islam. Il a été institué en l’an 2 de l’hégire, soit en 624 de l’ère chrétienne.
9ème mois du calendrier hégirien, Ramadan est l’un des mois les plus sacrés du calendrier musulman. Dynamique du fait qu’une année lunaire plus courte que l’année solaire, Ramadan "avance" chaque année de dix jours si l’on se réfère au calendrier grégorien. L’année grégorienne 2011 après J.-C. correspond à l’année1432 de l’hégire.
Cette année, le Ramadan a commencé le 1e aout pour certains pays et le 2 pour d’autres, dont le Maroc. En effet, dans la plupart des pays musulmans, une Commission théologique est chargée de scruter le ciel dans la soirée du 29 chaâbane, mois hégirien précédant le Ramadan, pour observer l’apparition éventuelle du croissant annonçant le début du Ramadan pour le lendemain lundi 1er août 2011. Si le croissant n’est pas aperçu, cela veut dire que le mois de Chaâbane accomplira ses 30 jours et que le mois sacré de Ramadan ne débutera que le mardi 2 août 2011. Personnellement je ne savais pas qu’on connaissait la date du début si peu à l’ avance !
Donc pour les Musulmans, jeûner, c'est s'abstenir pendant la journée de ce qui rompt le jeûne. Nourriture, boissons, relations sexuelles… sont interdites de l'aube jusqu'au coucher du soleil.
Le jeûne est une obligation faite à tout Musulman pubère, sain d'esprit, capable de jeuner et en bonne santé. Toutefois, le jeûne n'est pas imposé aux femmes qui ont leurs règles menstruelles (encore une chose que j’ai appris depuis peu ; quand les femmes ont leurs règles elles ne peuvent pas faire la prière) ou qui viennent d\'accoucher, aux personnes malades ou en voyage... qui rattraperont les journées non jeunées ou feront une action bénéfique définie par le Coran. A priori, une de ces actions bénéfiques serait donner de l’argent aux pauvres.

Pour compenser le jeûne, les repas sont souvent copieux et variés.
Ramadan Moubarak Saïd !
Donc cette jeûne est rompu chaque soir, lorsque le soleil se couche à l’heure du f’tour. Une petite fête partagée entre amis ou en famille autour de plats traditionnels. Des plats forts copieux ! D’ailleurs, pas moyen de faire tranquillement les courses en ce moment ; les hypermarchés sont blindés de monde. Bousculades dans les couloirs, tout s’y vend et tout s’achète, fruits, légumes, épices, conserves, viandes, poulets, fromages, détergents, produits laitiers… tout s’arrache en grandes quantités. Les files interminables devant des caisses saturées provoquent une atmosphère de tension nerveuse et de grogne généralisée. On m’a dit que le prix du caddie moyen est multiplié par 3 pendant cette période par rapport à la normal. Environ 100€ de courses par caddie pendant le Ramadan. Il y a même des familles qui s’endettent.
Bien que je ne sois pas musulman et que je ne fais pas le ramadan (je respect quand même ! Je mange, bois, fume en cachette^^ ; le contraire serait vraiment un grand manque de respect !), j’ai quand même gouté et participé a ce fameux ftour.

Dès le coucher du soleil, le f’tour ou rupture du jeûne est signalé par une puissante sirène suivie de l’appel à la prière. C’est le seul moment de la journée ou les rues sont complètements désertes. C’est vraiment impressionnant ! Les rues de Tanger sont vides, on dirait une ville fantôme ! Par contre, juste avant la rupture, attention sur la route. Déjà en temps normal le respect du code de la route est plus que limite, juste avant le f’tour il n’existe plus du tout! Les feux rouges ne sont pas respectés, limitations de vitesse non plus. En même temps c’est compréhensible ; ne pas avoir mangé ni bu alors qu’il fait au moins 40° dehors… je serait pressée d’arriver a table aussi, pas envie d’attendre quelques minutes de plus ! 

Donc un repas de f’tour se compose traditionnellement d’une soupe harira, un œuf, de dattes, de différents types de crêpes, de gâteaux marocains, le tout accompagné de jus de fruit, du lait ou de thé à la menthe. Dans les gâteaux marocains on retrouve les chebbakias (pas sur que ça s’écrit de cette façon, j’ai tendance a les appelé ‘choubakas’, moyen mémotechnique à la con). Ca ressemble à des petites oreilles, couvertes de miel et graines de sésame. L’enfer avec l’appareil dentaire ! Mais qu’est que c’est délicieux ! C’est le genre de connerie, t’en mange un, tu deviens accro. ‘Allez, un p’tit dernier…’ et tu fini toute l’assiette. Enfin bref, le ftour c’est vraiment trop bon ! On en ressort le ventre bien plein ! Et ce n’est pas seulement bon au niveau de la nourriture, c’est également un moment conviviale et plein de bonne humeur !
Par contre, ce ftour normalement ce n’est que l’entrée ; soit dans la foulée, soit après la prière il y a le plat de résistance (tagine…) et la encore soit dans la foulée, soit après avoir dormi (en tout cas avant le levé du soleil vers 5h du matin), il y a le petit déjeuner.
Concernant les nuits du ramadan, elles sont longues, conviviales et musicales. Si la ville vit au ralenti en journée, la vie nocturne, elle, bat son plein. Spectacles et cérémonies en plein air s’organisent dés la nuit tombée. Les cafés et les restaurants restent ouverts plus tard qu’a l’accoutumée. Les magasins, fermés l’après-midi, rouvrent après la rupture du jeûne et ce jusqu’au moins 22h.


Alors pour l’instant j’ai eu le plaisir de profiter et déguster deux ftour. Le premier était avec des amis chez un pâtissier/ glacier : ‘La Ruche’ à Tanger. Vraiment joliment présenté. La harira, œuf, crêpes berbères, dattes, madeleines et bien sur des chouba…ah..non.. des Chebbakias !!
Le second était chez un couple d’amis. La table était remplie de bonnes choses ! Bien sur il y avait la Harrira, des œufs, dattes, crêpes et chebbakias mais en plus elle nous avait préparé différents briouates : au poulet, au poisson et aux amandes ; et un succulent tajine de bœuf aux pruneaux. Délicieux ! 

A couple of weeks ago, Ramadan started.
So what is Ramadan? Ramadan is the Islamic month of fasting, in which participating Muslims refrain from eating, drinking, smoking and sexual intimacy with their partners during daylight hours. Ramadan, the Muslim holy month, takes place during the ninth month of the Muslim calendar. A time for worship and contemplation, Ramadan marks the day the Koran was sent down from Heaven via the angel Gabriel to Prophet Muhammad.
The Islamic calendar is based on the lunar cycle. The month of Ramadan is the ninth month and begins with a combination of the sighting of the new moon and astronomical calculations. The exact time of Ramadan sometimes varies from place to place as some rely heavily on the moon sightings while others depend on science. An Imam (Muslim holy man) will declare the exact time of Ramadan just prior to its commencement. For example, this year Ramadan started on the 1st of August in Tunisia, and the 2nd in Morocco. I had no idea that you only get to know the exact date the day before it starts! The fasting period ends upon the sighting of the next new moon, which occurs after 29 or 30 days.
Iftar refers to the evening meal when Muslims break their fast, when the sun sets. Families and friends get together to share the Iftar (a sugary heavy meal). There are so many different things to eat on the table! Lately, shopping has been hell because of this Iftar. Families buy so much food (I have been told that the normal amount spent on food is timed by 3 for the Ramadan, and that some families will even be in debt afterwards).
As soon as the sun sets, a loud siren followed by the call to prayer. It is the only moment during the day that the streets become totally deserted. Nobody outside, except the odd tourist here or there. It is really strange. During about half an hour, Tangier becomes a ghost town. But just before Iftar, driving is a bit dangerous. The Highway Code does not exist (even during normal times people do not drive ‘correctly’ here, just before Iftar they go kind of crazy). Running red lights, driving like maniacs… I can understand them, not having eaten nor had a drink since 5am, working during the day in the heat (40° to 50°); I too would be in a hurry to go and eat! Wouldn’t want to wait a minute more!

So the meal at Iftar is traditionally made up of a soup (Harira), dates, an egg, different sorts of Moroccan pancakes and cakes. The most common cake during Iftar is the Chebbakias. They are covered in honey and sesame seeds. Terrible when you have braces on your teeth! But they are delicious! For drinks you can have orange juice, milk, mint tea or coffee. After you’ve eaten all those sugary cakes, you come out with a very full stomach! Not only is the food good, Iftar is a very convivial moment, shared with family and friends.
But Iftar is really just a sort of ‘starter’. Either strait after Iftar, or after the last prayer, another meal is served (tagine…). And after that or after having slept (in any case before 5am) there is breakfast.
Nights during Ramadan are long, convivial and musical. During the day, everything is slow and calm; at night the city becomes very lively. The streets are full of people, shows and concerts are held, cafés and restaurants are open later than usual. Shops, which are closed during the afternoon, reopen after Iftar, and stay open till 10pm.

So far, I have had Iftar 2 times. The first was with some friends in a restaurant / bakery: “La Ruche” in Tangier. The table layout with the food was very pretty. Harira, dates, eggs, pancakes, chebbakias…. Very tasty! The only problem was, that we had just come back from Spain, were we had eaten a very big late lunch. I thought y stomach was going to explode!!
Second time was at a friend’s house. The table was full of good food. There was of course the traditional Iftar food (Harira, dates, eggs, pancakes and chebbakias), but on top of that there were different sorts of briouates: chicken, fish and almond; and a delicious beef and prunes tajine. Delicious!

mardi 9 août 2011

Sorties et achats recents / Recent outings and buys

Salut salut! Voici quelque news sur ce que j'ai fait ces dernieres semaines!
Juste avant le Ramadan, Tanger était devenu presque invivable. On a bien vu que les touristes et MRE avaient débarqué. Si on restait dans notre petite maison, tout était bien. Calme, tranquille. Mais on ne peut pas resté cloitrer chez nous pendant un mois ! Les sorties étaient donc choses incontournable. On a essayé d’aller à la plage : bondé. Pas très agréable. Mais le pire était le soir. La circulation sur la corniche était un enfer. Au lieu de mettre 10min pour faire le trajet, on mettait 30 à 45minutes. Il y avait des bouchons partout !! Et trouver une place pour se garer était devenu presque mission impossible. Bref, tout ça donnait vraiment pas envie de sortir. Un couple d’amis, également lassé du buzz de Tanger, nous ont proposé de passer un petit weekend au calme. Fuir la foule de Tanger, partir ‘au bout du monde’, perdu au milieu de nulle part : à Ouad Laou. On a pris la route tôt le samedi matin. Heureusement qu’on est parti tôt ! Normalement, ce petit village n’est pas très loin de Tétouan (environ 50km). En effet, 50km n’est pas une grande distance, ça se fait facilement et rapidement…quand la route est en bon état. Ce n’était pas le cas. Les 50km de route sinueuses étaient en travaux.  Le pire, c’est qu’au Maroc, ils ont une technique bien à eux quand il s’agit de refaire une route. Ils ne font pas par portions comme en France. Ils essaient de faire tout d’un coup. C’était le cas pour la route d’Ouad Laou. Ils avaient ‘cassé’ les 50km, tout était en terre. Mais ce n’était pas une route un peu abimé qui allait nous arrêté ! Finalement on est arrivé à destination. La route surplomb les plages. La, on a vue quelques villas au bord de la plage, presque les pieds dans l’eau ! Le rêve ! On a eu de la chance il en restait encore une à louer. Je n’ai jamais passé un weekend dans un endroit aussi magnifique ! Au fond du jardin, un petit portail bleu. Une fois passé on se retrouve sur la plage !! Une plage presque vide en plus ; la route étant tellement ‘défoncé’ il y avait pratiquement pas de touristes. On a passé un weekend calme et relaxant. Qu’est que ca fait du bien ! Oublier Tanger, oublier le travail. Juste dormir sur la plage déserte et aller se baigner dans l’eau clair de la méditerranée. J’avais vraiment l’impression d’être en vacances !
Détente à Ouad Laou
Hi! Here's what I've been up to the last couple of weeks! Just before Ramadan, life in Tangier was hectic. For sure the tourists and MRE had arrived. In our little house, far from the town, everything was calm and tranquil. But you can’t stay cooped up in a house for a whole month! We had to go out! We tried going to the beach. Packed. Screaming kids, people playing football…not very relaxing. At night, things were even worse. The road that runs along the seaside was packed. Traffic jams everywhere. Impossible to find a parking place.
All that makes you think twice about going out. Some friends, who were also feed up with Tangier, asked if we wanted to spend a weekend with them. A weekend away from all the rush, a calm quiet place in the middle of nowhere: Ouad Laou. We left early Saturday morning, and just as well! Ouad Laou is only 50km away from Tetouan. But the whole 50km of roads had been torn apart to be rebuilt. In Morocco, when they do roadworks, they try and do the whole thing in one go, not bit by bit like in Europe. Luckily our friends had a 4x4! And anyway, it wasn’t a bit of crappy road that was going to stop us!!. Finally we arrived at Ouad Laou. From the road you can see the beach. There we saw some villas, built on the beach! If only we could spend the weekend in one of them!! We were lucky, one was still available. What a place! At the end of the garden, you open the little blue gate, and there you are on the beach! And as the road was so bad, there weren’t many tourists, so the beach was empty! How good it felt to spend a weekend like that. Calm, no stress, no running around… just friends, sun, beach, sea. It was only two afternoons and one night, but I really felt as if I was on vacation!
***************************************************
Le weekend d’après était un peu moins reposante. On est partie à Sebta. Le but principal de cette petite escapade était surtout faire les courses pour acheter de la bière. Et oui, ramadan a commencé ici, et du coup plus moyen d’acheter de l’alcool (même en montrant son passeport français). On est pas des alcolos, mais des BBQ sans bière ne sont pas vraiment des BBQ !^^
Du coup, on en a profité pour faire un peu de shopping et fêter nos 4 ans avec Franck.
Le weekend a faillit mal commencer par contre ! On est partie vendredi en début d’après midi. On voulait profiter un peu des magasins le vendredi, car samedi après midi tout est fermé. Mais en arrivant a l’hôtel, surprise ! C’était le dernier jour du festival de Sebta. Du coup tous les magasins étaient fermés. De plus, on a faillit pas avoir une chambre à l’hôtel tellement il y avait du monde !
On a passé un fin d’après midi reposante au bord de la piscine de l’hôtel (fin d’après car on a 2 heures de décalage avec l’Europe maintenant !) et partie manger un repas délicieux ! Du homard ! Miam maim ! Bah ouais, 4 ans ça se fête non ??
The weekend after was less relaxing. We went to Sebta. The main reason of this trip was….to buy beer. I know, that sounds a bit lame, but since Ramadan has started it’s hard to find alcohol in Tangier! And is a BBQ without an ice cold beer really a BBQ? ^^ Anyway, we decided to celebrate our 4 years together on the same occasion.
The weekend had a near bad start. We left early afternoon Friday. We wanted to do a bit of shopping, because shops are closed in Sebta Saturday afternoon. But we had a surprise when we arrived at the hotel. First of all, we couldn’t even get to the hotel; the roads were all cut off, guarded by police. We told them we wanted to go to the hotel, they let us though. At reception we were told it was the last day of the Sebta festival. There was only one room left! Lucky! But all the shops were closed that Friday. So, as we couldn’t go shopping, we relaxed by the hotel pool till it was time for dinner (not that long, for there is now 2hours time difference). And what a dinner! Lobster!! Yummy ! I love lobster ! A special treat for our 4 years anniversary !

Samedi matin, shopping.  Tout d’abords, des cadeaux pour l’anniversaire à Franck. Un beau chapeau entre autres ! Ensuite quelques petits achats sympathiques pour moi (surtout des accessoires). Passage obligé au magasin Guess et Bijou Brigitte.
Des accessoires...encore des accessoires!
Saturday morning, shopping time ! First of all, some presents for Franck’s birthday. This hat is one of the things I got him. Love it! He’s never brought a hat before! I think it looks good ! After having spoilt him with presents, my turn ! Just two shops : Guess and Bijou Brigitte.

L’après midi, on a fait les courses, et c’est avec le coffre rempli qu’on est revenu au Maroc. En passant la douane, on a eu droit a une petite réflexion du douanier lorsqu’il a ouvert les coffre et a vu les bières, comme quoi il fallait respecter les traditions marocaines… oups.
*************************************************
Dernière petite chose, il y a quelques semaines j’ai acheté mes premiers vêtements au Maroc ! Depuis 6 mois je n’avais rien trouvé comme magasins de vêtements pour fille. Avec l’aide d’une amie, j’ai enfin trouvé. Des vêtements bien sympas, à des prix bas. Aucune idée d’où viennent ces vêtements, car ils ont encore les étiquettes avec les prix en euros… Je sais que pas mal de vêtements de marque sont fabriqués a Tanger, peut quelques articles tombent des camions…J’ai trouvé quelques t-shirts Pepe jeans et une pair de lunettes Wayfarers. J’adore !
♥♥ Pink and purple Wayfarers ♥♥
After that, time to go buy some beer and pork, then back to Morocco. Passing customs we were told we should ‘respect Moroccan traditions’ when they opened the boot and saw what we had just brought…whoops
One last thing! A couple of weeks ago I brought my first clothes in Morocco!  Been living here 6 months and have never brought anything! (except fake air Nike sneekers). Never knew where to find clothes for girls. But a friend helped me out! Some fine little shops, hard to find!!^^ With nice clothes, and for once in my size! I brought a couple of Pepe Jeans t-shirts and a pair of Wayfarers. No idea where these clothes came from, they had price tags in € on them. I know that lots of designer clothes are made in Tangier…maybe some fall off lorries…

lundi 8 août 2011

Problème de circulation et stationnement a Tanger

Circuler et garer sa voiture relève déjà de l’exploit…en été, cela relève du miracle!
Ça fait déjà un moment que je voulais vous parler de la circulation à Tanger. L’horreur, surtout juste avant le ramadan avec les vacances estivales. Le matin, tout va bien, les gens doivent encore dormir, on peut rouler tranquillement pour se rendre au travail (on doit traverser tout Tanger pour aller a la zone franche pour info). En fin d’après midi en rentrant, ça commence déjà à se corser… Mais le pire c’est le soir. La corniche est complètement bouchée. Entre ceux qui tournent en rond pour essayer de se garer, et ceux qui friment dans leurs belles automobiles de sport, rouler à Tanger le soir est un vrai calvaire. Et se garer est une vraie mission commando ! J’ai trouvé cet article sur le journal de Tanger qui résume très bien les choses !
La quasi-totalité des automobilistes, à Tanger, tournent en rond pendant longtemps avant de dénicher un bout de trottoir disponible pour y coller leur véhicule, le plus souvent bien loin de l’endroit où ils veulent se rendre. Parfois, notamment en cas d’urgence, on est acculé, faute de mieux, à garer son véhicule à l’intérieur ou à la limite d’une zone interdite. Dans ce cas, on risque de ne pas le retrouver parce que la grue errante se sera chargée de l’emmener en fourrière, ce qui implique pertes de temps et longues démarches avec, à la clé, une lourde pénalisation._
Tout cela ne se produirait pas si la ville disposait d’assez de parkings, si les immeubles avaient leurs propres garages, et si un plan de mobilité était conçu en fonction du relief et du tracé particuliers de Tanger.
En effet, Tanger manque d’espaces de stationnement et les raisons en sont bien connues : ruelles étroites et juchées d’interdictions de stationner ; rareté de parkings ; sous-sols d’immeubles non prédestinés au parking; multiplication effrénée du nombre de véhicules avec engorgements en été ; absence de voies propres pour les transports en commun (bus, fourgonnettes de transport du personnel d’entreprise, taxis collectifs, etc). Tout cela est à l’origine de grandes perturbations de la fluidité de la circulation, malgré les efforts louables des policiers affectés dans tous les points sensibles à travers la ville, qui se donnent, souvent un grand mal pour canaliser le trafic, notamment dans les artères du centre-ville et les ronds-points._

L’automobiliste tombe, d’autre part, sous la coupe de l’incontournable gardien de voitures, avec ou sans plaque, qui, en fait, le plus souvent ne garde rien du tout, mais qui pointe inévitablement du nez au moment du départ, en surgissant d’on ne sait où, afin de récolter sa pièce. Une formalité devenue rituelle autant de fois que l’on s’arrête, même pour une emplette rapide à la pharmacie, à la boulangerie ou chez l’épicier du coin. Autant d’arrêts, autant de pièces distribuées. On ne peut rechigner, sinon on ouvre droit à un regard foudroyant accompagné d’un marmonnement indécent, voire à des représailles en cas de nouveau stationnement dans la zone.
Si l’on fait un calcul sur la base moyenne de 6 arrêts par jour à raison d’un seul dirham par arrêt, cela nous amènerait tout de même à débourser la coquette somme minimum de 180 dirhams par mois.

La congestion de la circulation urbaine constitue un grave problème dont souffre la ville du détroit qui compte un nombre important de points noirs. Les problèmes de circulation qui se posaient jadis pendant la période estivale seulement, notamment lors de l’opération transit, sont désormais vécus de façon épidémique, durant toute l’année.
Le phénomène prend une ampleur de plus en plus alarmante avec le développement urbanistique de la cité, mais aussi avec l’amélioration du niveau de vie de ses habitants qui accèdent aujourd’hui plus facilement à l’acquisition d’un véhicule personnel venant ainsi gonfler un parc automobile dépassant déjà les capacités de la cité dont les artères enregistrent des embouteillages et des blocages chroniques, non seulement au centre-ville où la situation devient réellement dramatique aux heures de pointe, mais également dans certains quartiers périphériques.
La situation est d’autant plus aggravée par l’ancienne architecture, héritée de la période coloniale, matérialisée par des rues étroites, mais aussi la mauvaise exploitation des garages d’immeubles qui, nous l’avons déjà dit, au lieu de servir de parking, sont convertis en lieux de commerce ou de dépôt de marchandises.
Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, il faut ajouter à tout cela le fait évident que la majorité des chauffeurs, pour ne pas dire des chauffards, ont pris de très mauvaises habitudes dans leur conduite et qui viennent ainsi compliquer une situation déjà difficile. Le code de la route instauré pour le respect de certaines règles est bafoué à tout bout de champs. Comment, dès lors, s\'étonner quand les statistiques indiquent que le Maroc détient l’un des tristes taux les plus élevés du monde en matière d\'accidents de la route. Terrible constat d\'une situation qui ne fait qu\'empirer, malgré les appels à la prudence et les moyens de dissuasion mis en place par les responsables de la sécurité routière.
Désormais, un bon schéma directeur s’impose pour la ville de Tanger.
Comment ? Que faire ? De quelle manière procéder ? C’est l’affaire des experts et des spécialistes qui sont payés pour cela et qui ne doivent plus tarder à plancher sur cette situation qui constitue une véritable bombe à retardement pour la ville de Tanger et pour ses habitants.
C’est aussi l’affaire de ces fameux élus locaux qui, au lieu de passer leur temps à se chamailler dans les salles de réunions, ou de guetter des « clients juteux » dans les couloirs des communes, doivent plutôt s’atteler à identifier, poser et faire résoudre les problèmes de la ville, comme celui de la circulation urbaine et du stationnement.

vendredi 5 août 2011

Review : GEO Princess Mimi/Bambi Sesame Grey circle lens

Un résumé rapide des circle lens GEO Princess Mimi Grey

Brand: GEO
Origin: South Korea
Water content: 38% - 42%
Diameter: 15.0 mm
Base Curve: 8.7
Power: plano, -0.50 to -6.00 (0.25 step)
Duration: 1 year disposable

J'adore ces lentilles!!
C'était la première fois que l'essayait des circle lens de 15mm, et je peux dire que j'avais une légère crainte que des lentilles aussi grandes me gênent. Mais non, pas du tout, aucune gêne pour ma part. J'oublie même que je les portent!
Je me disait aussi que des lentilles de cette taille risquait de donner un look un peu 'extraterrestre'. Là encore j'ai été agréablement surprise. Elles sont grandes, c'est clair qu'elles élargissent les yeux, mais restent assez naturelles quand même.
 Concernant la couleur & motif, je n'ai qu'une chose à vous dire: j'adore! Ce sont de loin mes lentilles préférées. Le gris est vraiment intense, et mis encore plus en valeur par le contour noir. C'est pas un 'vrai gris', mais plutôt un gris/bleu. Le motif est très jolie également.
Donc pour conclure: très très satisfaite! ^^
Dessous une petite vidéo pour mieux voir la couleur.

Here's a quick review about the GEO Princess Mimi Sesame Grey circle lens I received lately.
This was the first time I decided to try 15mm lenses. I was a bit worried that the size would bother me or that they would look too big and kind of alien like. 
When I put them on, i was really pleased! They don't bother me at all, i can hardly feel them. I often forget that I have them on! They don't look scary either, rather natural in fact. Just a nice dolly-looking effect.
The grey is really pretty. It's a kind of grey-blue. I love it! The black ring makes the color look really intense.
These are defiantly my favorite lenses at the moment!

jeudi 4 août 2011

Gros requin au marché de poisson de Tanger / Big shark at Tangier's fish market

J'ai pris cette vidéo il y a quelques temps. Un dimanche matin on est allé au marché pour acheté un peu de poisson frais. Tout d'un coup une foule s'est formé devant le marché. On est allé voir ce qui se passait.Un homme venait d'arriver en 'mobylette-chariot', et dans son chariot se trouvait un requin assez balèze! On vois souvent du requin a vendre au marché, mais jamais un aussi gros! Une belle pêche! Par contre du coup je vais réfléchir a deux fois avant d'aller me baigner dans la mer! Vraiment pas envie qu'une bête comme ça décide de me croquer pour son goûté!!
I took this video a sunday morning when were at the fish market. I was waiting for the fish I had chosen to be prepared when i noticed that a reasonable size croud was gathering around outside the market. I decided to go and see. There was a guy that had arrived with a rather large shark! There is ofen shark on sale in the market, but I had never seen one that big before!
Only problem is now I'm not too keen on going swimming in the sea! Don't really fancy ending up as a snack for a big fishy with big teeth like this one! haha

mercredi 3 août 2011

Vlog Juillet


Hi everyone! This time the video is in French! 
First of all, thanks to all of you that have subscribed to my facebook page! It's nice to know that you haven’t forgotten me and are interested about how I'm doing out here.
Sorry that I haven’t given much news lately. I know I promised that I would make a video as soon as I got back from my holidays in France, but I really haven’t had time! Been really busy! I'll tell you all about it in this video.
First of all: my holidays in France. It was so great to see everyone, catch up with everything. Had some fantastic days and evenings with friends and family. I love living in Tangier, but I miss my friends and family so much! The week went by so fast. I have already booked my trip back to France for my summer holidays. I'll be back with a surprise; here's a tip: I'm coming back by boat ^^
 Also, while I was in France, my good friend Alexis (who's a hairdresser), dyed my hair. It's orange and blond, I love it!!!
When I got back from France, we went straight to Marrakech to spend the weekend at the Gnaoua festival in Essaouira. When we arrived at Marrakech we had time to spend an afternoon at the 'Plage Rouge', and I was able to try out my new underwater camera! After that 'sunbathing' afternoon, we drove to Essaouria. Normally we were supposed to watch the festival, but for some reason this year the music finished really early (11pm). As we never seem to get round to eating till 10pm, we missed most of the music. But we had a fun time anyway!
Back to Tangier for a week at work. The next weekend we went to Sebta, because Franck not being a resident has to leave the country every 3 months. As usual, we went shopping and lazed around. When it was time to leave Sunday we had a slight problem with the Moroccan customs. I was allowed back into the country ok because I’m a Moroccan resident. But they wouldn't let Franck back in. They said he hadn't left the country since February (so more than 3 months); therefore he was considered an illegal immigrant! We explained that we had been to Sebta just a month ago; our passports were stamped then, doesn't that mean that we left the country??? Apparently, no. You have to catch the Ferry to Spain. Going to Sebta does not count as leaving the Moroccan territory. In the end, the customs were nice and let Franck back into Morocco, but told him he had to leave the country ASAP!
So, Wednesday evening, we caught the fast ferry to Tarifa! 35minutes from Tangier. Spain is so different than Morocco. I really loved Tarifa. It’s a little fortified town, lots of restaurants and bars, and lots of stuff to do with kite surfing. It’s a great kite surfing spot. One night was too short; we didn’t get to see much. Hopefully we’ll be able to go back soon, and I hope I’ll be able to go kite surfing!
Other than that, not much new. Mainly just hanging out at Tangier with friends. We’ve been discovering lots more different restaurants around the town. I’ll try and post about them either on my blog or facebook page.
On the 14th of July we went to the French Consulat Party. That was a fun evening, lots of free Champagne, French cheese and pork & ham!^^
Last thing I’m going to tell you about is my teeth. I’ve got braces put on! People have been asking why I’ve put braces as my teeth were straight before. Well they weren’t. 10 years ago I had braces on for 3 years; my teeth were a right mess back then. I don’t know what happened, did they take them off too early or what? But my front tooth keeps pushing over the other one. Not only does it look bad, it also hurts. So now I’ve got the money, I’ve put braces back on. I got the clear ones on my top teeth. They are really cool, can hardly see them, glad I paid more to have them! On the bottom I’ll probably get metal ones, but I’m not sure yet, I’ve got ill next month to decide!
 Also, while I was in France, my good friend Alexis (who's a hairdresser), dyed my hair. It's orange and blond, I love it!!!
When I got back from France, we went strait to Marrakech to spend the weekedn at the Gnaoua festival in Essaouira. When we arrived at Marrakech we had time to spend an afternoon at the 'Plage Rouge', and I was able to try out my new underwater camera! After that 'sunbathing' afternoon, we drove to Essaouria. Normally we were supposed to watch thefestival, but for some reason this year the music finished really early (11pm). As we never seem to get round to eating till 10pm, we missed most of the music. But we had a fun time anyway!
Back to Tangier for a week at work. The next weekend we went to  Sebta, because Franck not being a resident has to leave the country every 3 months. As usual, we went shopping and lazed around. When it was time to leave sunday we had a slight problem with the morocain customs. I was aloud back into the country ok because i'm a morocain resident. But they wouldn't let Franck back in. They said he hadn't left the country since feburay (so more than 3 months), therefor he was considered an illegal immigrant! We explained that we had been to Sebta just a month ago; our passports were stamped then, doesn't that mean that we left the country??? Apparently, no. You have to catch the Ferry to Spain. Going to Sebta does not count as leaving the Morrocain territory.